E-Formation – Tous ensemble pour des produits de qualité

Lien:http://espaces.onlineformapro.com/espaces/commun/lettre/lettreinfo/Qedito/Q09_01_2001_1.asp

Il ne suffit pas de parler d’échange, de mutualisation, de e-formation française… si l’on veut que cela se réalise.

Organisons nous, produisons ensemble et distribuons ensemble.

Nous ne lancerons pas un concours de développement, nous ne vous proposerons pas un lot aux meilleurs, la formation professionnelle est un sujet trop sérieux pour jouer de ces artifices.

Nous ne cherchons pas l’audience avec ces procédés, nous souhaitons réllement nous inscrire dans le paysage du Web en tant que portail de la formation professionelle et nous souhaitons donner et garder tout le sérieux que requiert notre profession.

Oui, je l’ai dit précédemment, les organismes et tous les formateurs sont porteurs de richesse pédagogique.
Il faut passer à l’étape de création de formation utilisant tout le potentiel des TIC.
Pour nous, cela suppose une autre approche pédagogique, moins textuelle, plus animée, plus interactive que les nombreuses pages html que l’on voit à travers les sites de formation.

Depuis un an, à travers notre lettre, l’espace formateur, nous vous communiquons un maximum d’informations techniques, de trucs et astuces, de fichiers téléchargeables, d’outils de conception… pour que la pratique de chacun s’améliore et que vous puissiez développer des produits de e-formation de qualité.

Le monde de la formation est immense du niveau VI au niveau I, de l’enseignement général, en passant par les formations transversables, pour aller aux formations métiers… informatique, industrie, gestion, management, langues…..

Le travail est immense, si tous ces champs doivent être couverts, dans une approche visionnaire de ce que devrait être la e-formation dans les années à venir.
Une autoformation individualisée ccessible, en tout lieu, pour tout public qui offre des concepts complexes en utilisant des simulations simples , propose des séquences interactives pour guider les apprenants à travers des concepts difficiles.
Le tout dans un véritable espace d’apprentissage collaboratif et proposant des outils associés tels que la messagerie, les forums, les Chat, la vidéoconférence, des espaces de travail partagés pour guider au mieux l’apprenant quand il en a besoin.

Comme tout apprentissage structuré, la formation sur Internet est toujours le résultat d’un processus de développement pédagogique.

La variable qui définit la qualité et l’efficacité pédagogique est la conception pédagogique.
Une approche à la conception pédagogique en équipe faisant appel à des experts multimédias, des experts en conception pédagogique, des chefs de projets et des/formateurs doit être adoptée si la e-formation souhaite être une réussite.

Accompagner le changement et déployer la e-formation avec vous Tous, c’est l’objectif 2001

A vos claviers, pour transformer vos compétences en e-compétence, vos formations en e-formation…
Si vous avez déjà développé des modules de formation, si vous souhaitez développer des modules de formation, si vous souhaitez proposer des modules d’e-formation à vos clients, faites vous connaitre
Michèle Guerrin


Pour mémoire


Comme l’a souligné Joël de Rosnay, Directeur de la Prospective et de l’Evaluation de la Cité des Sciences et de l’Industrie de la Villette, lors de la 21ème université de la communication à Hourtin (Gironde) le 22 août 2000 : « L’Europe a deux ans pour réagir avant le déferlement de l’offre américaine en e-éducation (…)

Il y a urgence: avec les hauts débits, les nouvelles normes de compression comme MP4 pour la vidéo en 2001, et les nouveaux logiciels, on pourra vraiment enseigner en ligne dans de bonnes conditions : les américains sont très en avance sur les européens. Ils sont prêts à investir le marché Ils sont prêts à investir le marché. D’ici deux ans, ce sera difficile de lutter, car les américains rentabiliseront leurs investissements en nous vendant leurs formations en ligne (…). »

La même année, le 28 septembre 2000, les orateurs de la conférence de l’EADTU – Association européenne des universités d’enseignement à distance -, qui se tenait à Paris dans les locaux de la Sorbonne et du Conservatoire National des Arts et Métiers, sont eux aussi tombés d’accord sur l’inéluctabilité de la concurrence américaine, et sur la nécessaire réaction groupée, en réseau, de l’Europe. Objectif : éviter l’américanisation de l’enseignement dans les pays de l’Union européenne. Selon eux, l’Europe doit répliquer point par point aux Etats-Unis en matière d’offre, en jouant sur le même tableau de l’enseignement à distance, et en misant sur la qualité des contenus d’enseignement.