Droit à la formation pour tous

Lien:http://espaces.onlineformapro.com/espaces/commun/lettre/lettreinfo/Qedito/Q08_03_2001_1.asp

11 mars 2001

La plupart des organisations syndicales ont adhéré à l’idée de doter les salariés d’un vrai droit individuel. Elles ont toutes essayé de quantifier ce droit.

Se former tout au long de la vie, et parler encore en années, jours ou heures….

« quatre ans de formation étalé sur l’ensemble de la carrière professionnelle.. »

« Tout salarié aurait droit à « quarante heures dès le début de son activité », puis « il capitaliserait deux heures par mois « 

« Toute personne aurait droit à « 300 heures de formation tous les cinq ans… »

« quatre heures de formation par semaine de travail … »

« trente-deux heures par an, acquis dès le départ par les salariés… »

Ne serait-il pas intéressant d’avoir une vision stratégique qui consiste à penser demain autrement et à l’inclure dans ces propositions.

Apprendre tout au long de la vie doit devenir la norme.

Les systèmes d’offre doivent s’adapter et proposer des produits et des services de formation de qualité, sur le lieu de travail, à la maison, dans les espaces culturels, dans les espaces numériques , 7 jours sur 7 et 24h sur 24.

La participation de toute la population à la formation doit s’accroître

Les organisations syndicales doivent aussi évoluer dans leurs propositions et ne pas entraver un nouveau texte, d’un mode de calcul déjà dépassé.

Alors, je m’autorise à proposer :

Un compte épargne personnel pour la formation et non pas un compteur horaire qui n’est en adéquation ni avec les nouvelles formes de la e-formation ni avec la devise « une formation tout au long de la vie »

Un compte épargne alimenté par son épargne personnelle, des fonds publics, des fonds de l’employeur…

Un compte épargne facile à utiliser.

Un compte épargne actif que l’on gère tout au long de sa vie et qui rende chacun acteur de sa formation

Donnons nous les moyens d’entrer dans « une société du savoir », où chacun voudrait et pourrait se former à son rythme, par plaisir.

Alors osons parler franc ou euro et non pas heure.
Il est peut être là le blocage de nos organisations syndicales.

Un forum est ouvert