La porte s’est ouverte et le courant d’air enrhume les professeurs et formateurs ……

Lien:http://espaces.onlineformapro.com/espaces/commun/lettre/lettreinfo/Qedito/Q10_04_2001_1.asp

10 avril 2001

La porte s’est ouverte et le courant d’air enrhume les professeurs et formateurs ……

Avant la porte était fermée, mais quelle porte ? Celle de la salle de classe ou salle de formation.
Quand elle se referme, le professeur prend la parole ou fait travailler les apprenants, la classe est commencée. Cet espace d’information est limité à la parole échangée à l’intérieur et aux informations spatialisées dans les livres.

Mais enfin qu’en est-il si l’ouverture est définitive et vaste ?

Le courant d’air de l’information mondiale souffle et enrhume le professeur et les élèves, le formateur et les stagiaires.
Le savoir est partagé, mobile, éphémère, renouvelé. Les partenaires du savoir et de la culture sont physiquement distants et dans tout cet environnement technologique, il faut désormais continuer à apprendre en adoptant de nouveaux rôles, en renonçant à de vieilles habitudes.


Les réticences et les critiques se font nombreuses. Mais c’est bien le propre de toute mutation. Les freins au changement ont toujours existé.

Est-ce encore une classe si tout le monde peut entrer par la porte de l’outre-monde?

Non la e-formation, ce n’est plus une classe.

C’est la porte ouverte à l’éducation tout au long de la vie, pour tous et non pas seulement pour quelques-uns.

Alors que faire?

Ou bien on s’isole et sèche dernière la porte close, ou bien on s’ouvre soi-même pour faire partie de la grande classe virtuelle, mondiale avec ses défis, ses opportunités et ses dangers .