Une vision de nos voisins allemands sur le paysage e-learning en 2007 jusqu’en 2010

Le résumé de cette étude:

Les plateformes de formation (LMS) ne seront plus les éléments centraux de discussion – car Les LMSsont devenuun support évident d’apprentissage – (pour 30% des experts)

Les critères internes de qualité auront plus de valeur que les mesures externes de qualité elearning pour la formation

Les standards (SCORM, LOM, AICC) prennent une place prépondérante

Les entreprises qui mettent en place le e-learning restent peu nombreuses, ce qui vaut surtout pour les petites et moyennes entreprises (11%) mais aussi pour les ministères

Pour favoriser l’adhésion au elearning, trois mesures sont à privilégier: (selon 40% des experts): les subventions publiques,l’intégration de standards et les partenariats entre acteurs du marché ainsi que la mise en place d’actions Marketing

9% des experts attendent une amélioration du marché allemand de la formation continue avec une concentration attendue de 74 % de fournisseurs.

62% des experts pensent que ceux qui mettent en pratique le elearningcréeront leurs contenus eux-mêmes

documents pdf (allemand) :  Weiterbidung und digitales Lernen: heute und in drei Jahren