Lien: http://ec.europa.eu/employment_social/esf/

La Commission européenne lance le programme FSE : « Compétitivité régionale et emploi » de la France pour 2007-2013

La Commission européenne a lancé, lundi 9 juillet 2007, à Marseille, le programme FSE (Fonds social européen) de la France « Compétitivité régionale et emploi 2007-2013 ». Ce programme, d’un montant global de 8,99 milliards d’euros, est cofinancé par le FSE à hauteur de 4,49 milliards d’euros. « La décision de la Commission européenne sur la programmation française FSE 2007-2013 a été signée par le commissaire européen en charge de l’emploi et des affaires sociales, Vladimir Špidla », a annoncé Lenia Samuel, directeur général adjoint de la Direction générale emploi, affaires sociales et égalité des chances de la Commission européenne.

Le programme opérationnel transmis par la France en février 2007 a été adopté par la Commission européenne le mois dernier. Il financera, sur le territoire français métropolitain, des actions visant à promouvoir de meilleures compétences et qualifications et des emplois de meilleure qualité. La programmation s’articule autour de quatre priorités :

  • La première porte sur la capacité d’adaptation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques. Elle est dotée d’une enveloppe globale de 1,993 milliard d’euros, dont 898 millions d’euros au titre du financement communautaire
  • La deuxième priorité concerne l’amélioration de l’accès à l’emploi pour les demandeurs d’emploi et sera financée à hauteur de 2,538 milliards d’euros, dont 1,275 milliards d’euros proviendront du FSE.
  • Troisième priorité: le renforcement de la cohésion sociale et la lutte contre les discriminations, financées pour 3,503 milliards d’euros, le volet FSE représentant 1,756 milliard d’euros
  • Enfin, la programmation française financera des actions ciblées sur le développement des ressources humaines, de l’innovation et de la coopération transnationale, pour un montant global de 704 millions d’euros, dont 389 millions cofinancés par le FSE. Par ailleurs, l’Union européenne aidera à la mise en œuvre de ces priorités en fournissant une enveloppe de 175 millions d’euros au titre de l’assistance technique.