Lien: http://www.inrp.fr/vst/LettreVST/40_decembre2008.htm

 Dossier d’actualité n° 40 – décembre 2008

L’individualisation, qui fait écho au principe du collège unique, à l’enseignement de masse, à « l’égalité des chances », peut prendre de multiples formes et avoir des effets bénéfiques ou à l’inverse stigmatiser et creuser les différences et les inégalités. Tutorat, aide personnalisée, groupes de niveaux, remédiation, projets personnalisés, parcours différenciés ou diversifiés, autant de vocables qui représentent autant de points de vue, autant de pratiques et de choix de politiques éducatives.

L’individualisation implique-t-elle, comme le dit F. Clerc, une « relation duelle entre l’enseignant et l’élève » ou bien le travail individuel d’un élève à partir d’un support pédagogique qui lui est propre ? S’agit-il d’individualiser les parcours de formation pour mieux répondre aux besoins individuels des élèves – et pour répondre aux besoins du marché du travail –, ou bien s’agit-il de gérer l’hétérogénéité des élèves, leitmotiv des enseignants. Convient-il d’introduire la notion de différenciation et, dans ce cas, sur quelle base, quels critères opérer cette différenciation ?

Lire la suite en ligne

Version PDF