Lien: http://www.infobourg.qc.ca/sections/editorial/editorial.php?id=14600

Par Martine Rioux
Québec – « Le iPhone devient le cartable des étudiants. » « Faudra-t-il numériser tous les manuels scolaires? » En France, « à Élancourt, toutes les écoles sont équipées de tableaux interactifs et d’environnements numériques de travail. » « En Haute-Marne, des élèves ont accès à des manuels scolaires numériques via leur ENT » La technologie semble entrer dans les écoles à vitesse grand V, mais est-ce vraiment le cas?

En France, dans Les Landes, le projet « Un collégien, un ordinateur portable », lancé en 2001, devait révolutionner le monde scolaire. Huit ans plus tard, si l’utilité des ordinateurs portables est incontestée, l’intérêt pédagogique de l’ordinateur reste encore à prouver pour les enseignants.

Le Conseil général des Landes a investi 43 millions d’euros dans cette opération, mais les usages restent modestes, ce qui fait dire aux chercheurs que « l’ordinateur n’a pas réussi son entrée à l’école ».

Or, aujourd’hui en 2009, en plus des ordinateurs, une foule d’autres outils technologiques s’offrent aux écoles : tableau blanc interactif, environnement numérique de travail (portail scolaire), iPod, livre électronique, etc. Il devient évident que le monde technologique progresse rapidement et que l’école a de la difficulté à tirer profit de l’intérêt pédagogique pour ces outils, qu’elle considère encore trop souvent comme de simples gadgets électroniques.

Mais, justement, dans tous ces cas, on parle d’outils, d’objets électroniques, et non de contenu. Qu’en est-il du contenu numérique et pédagogique censé « meubler » ces outils? Lire la suite de cet excellent article

Informations complémentaires :  L’expérimentation des manuels scolaires numériques démarre dans 21 départements